On le pensait assez peu répandu en France, mais le petit déjeuner hors domicile est en train de se faire une place sur le marché de la restauration commerciale ! Comprenez par là : acheter une formule de petit déjeuner dans un établissement extérieur, comme par exemple une boulangerie, un coffee shop, etc. D’après un sondage mené par NPD Group. Découvrez notre infographie et notre analyse…

infographie petit déjeuner hors domicile france 2016

Un phénomène que l’on pensait réservé aux anglo-saxons est en train de se démocratiser en France : prendre son petit déjeuner en dehors de chez soi. Il se trouve que ce nouveau moment de consommation est en pleine croissance : + 13 % entre 2012 et 2016. Ce phénomène s’explique par l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché et par l’évolution des modes de consommation.

De nouveaux acteurs et une offre plus importante

Les coffee shops tirent leur épingle du jeu

L’arrivée de l’américain Starbucks sur notre territoire a contribué à lancer la tendance. Puis de nouvelles marques ont émergé ou ont élargi leur offre, comme Colombia Café & Co, Costa Coffee. L’offre est donc maintenant beaucoup plus large, tant au niveau des boissons chaudes que des pâtisseries et viennoiseries. Quant avant nous n’avions le choix qu’entre le café ou l’expresso, on retrouve maintenant toutes les sortes de boissons à la mode. Parmi celles-ci : les cappuccinos, les macchiatos ou les cafés frappés… Du côté de la nourriture, les classiques croissants et pains au chocolat sont indétrônables. Les croissants font 33 % des ventes et 25 % pour les pains au chocolat. Mais ils sont suivis par une gamme de plus en plus large : muffins, donuts, cakes et même du salé.

La part des coffee shops sur ce marché émergent est en constante progression. Ceux-ci ont d’ailleurs vu leurs chiffres augmenter de 18 % en 2016.

Les sandwicheries et boulangeries s’équipent pour répondre à la demande

Si les coffee shops sont les grands gagnants, les boulangeries, pâtisseries et autres sandwicheries ne sont pas en reste. Leur croissance est moins élevée mais tout de même très intéressante : + 11 % en 2016. Devant ce phénomène, certaines commencent à s’équiper sérieusement et investissent. Leurs achats se portent sur les machines à boissons chaudes, les machines à jus de fruits frais… Mais aussi dans des espaces où leurs clients peuvent s’asseoir afin de déguster leur petit déjeuner. Elles commencent aussi à élargir leur offre pour varier des croissants et pains au chocolat, ce qui n’est pas pour déplaire à leur clientèle.

Une évolution des habitudes de consommation des français

Cela fait déjà quelques années que le comportement de consommation des français évolue par rapport à la restauration. En témoignent les food trucks, et le boom de la livraison et des ventes à emporter. Le français ne veut plus consommer sur place. Il est de plus en plus nomade et pressé. La consommation nomade concerne tous les aliments que le client emporte du lieu d’achat jusqu’à son domicile, ou son lieu de travail par exemple. Et les chiffres le prouvent : 70 % des petits déjeuners hors domicile sont à emporter !

Mais certaines habitudes restent. C’est la cas par exemple pour le choix des produits. Les expressos sont les boissons chaudes les plus commandées (14 %), et du côté des viennoiseries, le croissant est dans une vente sur trois. De son côté, le pain au chocolat est choisi par un client sur 4.

Zoom sur le petit déjeuner des européens

En Europe, le phénomène est déjà bien ancré dans la culture anglo-saxonne, mais il continue de croître, de même pour les principaux pays européens. Le Royaume-Uni a vu sa consommation augmenter de + 21 % entre 2012 et 2016, la plus grosse croissance européenne sur ce marché. Les consommateurs anglais sont eux aussi fidèles à leurs habitudes. Le bacon représente 25 % des ventes, les toasts 18 %, les œufs et les saucisses chacun 17%.

Le deuxième pays adepte du petit déjeuner hors domicile est l’Allemagne : + 16 % en 4 ans. Les allemands montrent encore leurs goûts atypiques avec 44 % des ventes faites sur des sandwichs. Derrière viennent le café à 30 % et les viennoiseries à 13 %. La France complète le podium avec sa croissance de 13 %.

A la quatrième position on retrouve l’Italie qui affiche également une croissance à deux chiffres : + 11 %. Les italiens ont des habitudes de consommations proches de celles des français. En effet, le croissant est en tête des ventes à 68 %, accompagné de l’expresso à 36 %.

Enfin, on retrouve l’Espagne qui n’est pas encore bien entrée sur ce marché et a une croissance plus faible, de 6 %. Les commandes espagnoles sont composées de café au lait (38 %), de toasts (33 % et de croissants (16 %).

Une préconisation ?

Si vous souhaitez augmenter votre chiffre d’affaire, nous vous conseillons de ne pas négliger cette tendance. Les boulangeries/pâtisseries devraient investir dans des équipements qui leur permettent de répondre à cette demande : boissons chaudes, viennoiseries diverses et variées, etc.

Certains restaurants proposent déjà des formules de petit déjeuner, ou plus généralement de brunch. Ces services peuvent même être proposés en livraison à domicile ou au bureau avec les nouveaux services émergents comme Deliveroo. Si vous lever plus tôt pour augmenter votre chiffre d’affaire vous intéresse, il y a peut être ici un marché à exploiter…

Cet article vous a été utile ? Il vous a donné des idées ? Alors PARTAGEZ le sur les réseaux sociaux pour en faire profiter d'autres personnes !
⬇⬇⬇⬇⬇⬇

Ne manquez aucun bon plan !

Abonnez vous à notre newsletter mensuelle pour ne rien manquer de nos conseils et bénéficier de nos promotions exclusives, réservées à nos abonnés !

Votre inscription a bien été prise en compte, il ne vous reste plus qu'à la confirmer dans l'email que vous venez de recevoir !

Pin It on Pinterest

Shares